La première semaine de raid d’Æternium

Bonsoir à tous !

Je reviens en ce dimanche soir pour vous parler de notre première semaine de raid en guilde. Une semaine chargée, naturellement, vu que le raid Cognefort vient juste d’ouvrir ses portes, nous étions donc gonflés à bloc ! Attention, roman à venir.

Premier soir de raid, mercredi. Un groupage dès 21h30 pour garantir un début de raid à 22 heures, et c’était nickel. Première épreuve, rentrer dans le raid… Oui messieurs dames, un serveur PvP, ça ne pardonne pas, surtout quand le ratio A/H est d’1 Allianceux pour 5 ou 6 Hordeux. Par exemple, j’ai été tuée par un voleur dès mon arrivée au point de vol. Génial, ça met dans l’ambiance !

Arrivés dans le raid (en mode normal, je précise), après avoir mangé et blagué, on se met sur la plateforme ronde et on parle au PNJ, en attendant de savoir à quelle sauce nous allons être mangés. Et, deuxième épreuve, résister à la tentation de dire « oooh » ou « aaaah » quand on se rend compte que la plateforme du centre est un ascenseur, et que l’on arrive au centre d’une arène. Personnellement, j’ai trouvé ça très inspiré d’un film très en vogue en ce moment et ça m’a refroidie un peu, mais j’ai aimé l’arène quand même.

On tue des trashs stupides, avec un mec dont j’ai oublié le nom et qui prétend être un maître de l’arène, et nous avons notre ami Kar’gath qui se pointe comme une fleur. Petit rappel : Kar’gath, on le croise dans le leveling, c’est lui qui nous met dans une arène similaire en nous demandant de tuer 100 péons, juste après que Khadgar ait fait exploser un pont (faites les quêtes avec un perso 90 si vous avez oublié). D’ailleurs, on s’échappe en en ayant tué « que 99 », et il nous le fait souligner.

Donc, Kar’gath est un boss qui demande un peu de stratégie. Un groupe de 5 (un tank et des DPS en ce qui nous concerne) est assigné au fait d’aller se promener dans l’arène pour tuer les spectateurs qui nous attaquent en fourbe, et quelques détails.

  • Pilier de Flammes est une technique qui fait se lever les crânes posés autour de la plateforme grise au milieu, et qui crache du feu. Il faut faire passer le boss dedans quand il nous court après (sinon, il tue la personne qu’il focus)
  • Projection de chaînes est la technique qui permet à votre groupe assigné préalablement d’être envoyé dans les gradins. Ces 5 personnes doivent être les seules à se rapprocher du boss juste après qu’il repousse le groupe entier.
  • Saignegueule vorace est très accessoire. Ce sont les minets qui se trouvent dans les trous, les fosses qui s’ouvrent par ci par là dans la salle. Ils sont « voraces », donc ils ont faim, et pour avoir testé (et sans mourir, par chance !), ils ont les crocs acérés. Ils ne se déplacent jamais.

Donc, une fois que vous avez votre groupe, et que vous avez compris que vous fuyez si vous êtes la cible de la Ruée de Berserker, vous pullez. Et nous, on l’a tué.
Du premier coup. Eh oui 😀 Grosse fierté, là, quand même !

Kar'gath

Dès qu’il meurt, vous avez une cinématique, qui vous apprend que Cho’gall n’est pas content et qu’il va mettre le bazar dans Cognefort. Et comme je suis gentille, j’ai pensé à vous !

Cinematique Kar'gath

Au cas où vous n’arriveriez pas à lire, voici le texte.
Kar’gath : Là… Ca fait 100. En référence à l’arène du leveling. Vous avez suivi ?
Cho’gall : Tu pensais nous emprisonner, Mar’gok ? (Tu n’as jamais pu nous contrôler !!)
Imperator Mar’gok : Gardes ! Arrêtez-le !
Imperator Mar’gok : Scellez les portes ! Protégez le palais ! Cognefort ne tombera jamais entre vos mains.

Voilà voilà. Le premier soir, on a eu le droit à ça, et ça nous a scotchés, quand même. On s’est dit « dès le début du raid, ça envoie, mais le premier boss était facile, on l’a eu du premier coup ! »
Donc, on est allés voir Tectus. En fait, Kar’gath est le premier boss et il est obligatoire, mais après vous pouvez tuer Tectus, Le Boucher, ou Fougerme, voire même d’autres peut-être (mais on n’est pas allés regarder).

Alors Tectus n’a pas de screen de mort, oubliez cette idée. C’est la troisième « épreuve » du raid. On a du faire une dizaine de trys le 1e soir, et on n’a pas trop avancé. Soirée frustrante, mais ça a été (on avait tué Kar’gath quand même).

Le deuxième soir de raid, Vendredi soir, on s’est dit que Tectus c’était peut-être pas une bonne idée, alors on est allés voir Le Boucher. Nom curieux que voilà.. Il semble prometteur.

Bon, disons-le, Le Boucher, personnellement j’y allais un peu comme une touriste. Après tout, Tectus était tellement humiliant que ça ne pouvait pas être pire en soins. Quelques trys m’ont appris que j’avais raison, mais de très peu.

  • Enchaînement force le Boucher à attaquer le plus grand groupe de personnages CàC.
  • Blessures hémorragiques est un debuff qui se cumule sur les cibles d’Enchaînement. A 5 charges, vous mourrez. Donc, concrètement, vous placez un groupe de CàC sur un point, un deuxième groupe de CàC sur un autre point (pas à portée du premier), et un chasseur / un heal / un distant dans chaque groupe. Quand le 1e groupe au CàC atteint 3 stack de blessures, le distant s’en va du groupe 1, et le distant du groupe 2 se pack avec son groupe. Quand le groupe 2 atteint 3 stack, les distants intervertissent, etc.. Simple à comprendre.
  • Enchaînement bondissant repousse tous les joueurs loin du Boucher. Juste après ça, le Boucher fonce sur un groupe le plus important à portée. Là, c’est aux soigneurs et distants non assignés précédemment de se grouper, de préférence le plus loin du boss.
  • Frénésie fait en sorte qu’à 30 %, Le Boucher inflige 10 % de dégâts supplémentaires et attaque 30 % plus vite. C’est super tendu à la fin du combat, en gros.

De façon générale, le boss est simple, sur la théorie. Il faut faire bien attention à ce que les tanks ne soient pas dans l’Enchaînement, et que les distants assignés au groupe CàC soient bien attentifs. Une fois cette mécanique comprise, le boss tombe. La preuve, chez nous il est tombé au quatrième essai.

Le Boucher

On a fait quelques essais sur Tectus, ça nous a vexés, on n’a pas continué pour la soirée là.
Le soir suivant, le raid n’était pas prévu, mais Tectus nous frustre tellement qu’il fallait que l’on réessaie. C’était un raid un peu chaotique, mais on a progressé. La strat, rapidement, consiste à tuer Tectus seulement quand il fait Soulèvement tectonique. Ensuite, il se scinde en deux éclats, et les deux éclats sont soumis aux mêmes règles. Et chaque éclat se scinde en quatre granules. Donc, oui, c’est long, et assez compliqué quand on rajoute les techniques du boss. Je vous expliquerais ça plus tard, quand on l’aura tué 😀

Ce soir, on est allés sur Fougerme. Il a plusieurs techniques curieuses, et le combat est assez long, alors ça va prendre longtemps pour expliquer.
Premièrement, quand vous arrivez, vous voyez 2 flèches jaunes clignoter au dessus de sortes de harpons, nommés BFC9000, en référence au nom anglais de la compagnie boîte-noire. Ces armes sont des lance-flammes qui doivent être assignés de préférence à des distants, qui gèrent leur déplacement, et qui ont le moins de DPS tant qu’à faire. Ils doivent veiller à ce que l’arme ne rentre pas en surcharge. Côté techniques, le boss a tout ceci :

  • Mousse rampante, qui recouvre lentement la salle. Ca fait de petits serpentins verts par terre, qui ralentissent de 50% et inflige des dégâts. C’est cette mousse qu’il faut « tuer » avec le BFC9000. Ai-je précisé qu’elle soigne les champignons (et le boss EST un champignon) qui sont dedans ? Donc, ne pas laisser le boss dans la mousse rampante est une priorité pour les tanks.
  • Souffle nécrotique indique quand on doit changer de tank.
  • Spores infestantes inflige de lours dégâts sur l’ensemble du raid pendant 10 secondes, et peut être facilement géré avec la technique d’après.
  • Pousse vivante est un champignon vert qui soigne les unités alliées à portée (environ 24 000 points de vie par seconde). Il faut le soigner entièrement pour qu’il commence à soigner, mais il perd progressivement de la vie, alors maintenez-le en vie en attendant les spores infestantes.
  • Champignon de récupération est un champignon bleu qu’il faut soigner pour pouvoir bénéficier de son amélioration. Celui-ci augmente la régénération de mana, et la hâte. Vos soigneurs vont apprendre à l’aduler.
  • Lance-spores est une plante à tuer. Elle lance des spores (ça ressemble à des virus verts) qui explosent au contact et inflige des dégâts à toute personne se trouvant dans les 8 mètres. Ce sort peut être interrompu. La plante devrait être tuée par les CàC.
  • Champignon spirituel est un champignon à tuer et qui fait des dégâts aux personnages proches. Les distants le tuent, et personne ne reste à côté.
  • Mange-chair fongique est un énorme monstre qui est à tuer de façon prioritaire. Il faut interrompre son sort « Décomposition » sous prétexte de voir votre groupe essuyer 72 000 points de dégâts d’un coup (ça pique).

Grosso-modo, le combat est super tendu là aussi, mais de notre côté le problème venait de l’enrage (10 minutes), que l’on a découvert lors de notre premier essai réellement concluant. En gros, on n’avait pas assez de DPS pour le boss.
Du coup, on s’est motivés un peu (un flacon par ci, un enchantement de plus par là) et on a décidé de focus le boss quand il restait environ 8 millions de points de vie (nous étions 18 dans le groupe de raid) en continuant à interrompre le Mange-chair présent.
On a même dit GG !! sur TS avant la fin du boss, à cause de Lùnã qui pensait que tout était gagné, alors que de la mousse est apparue sous les pieds du Fougerme. Mais rassurez-vous, on a quand même défait le vilain champignon !

Fougerme

Voilà, c’est tout pour cette semaine de raid en guilde ! C’était riche en rebondissements, on s’est pas mal éclatés, et on a hâte de recommencer ! Heureusement qu’on n’a tué que 3 boss, vous imaginez la taille de l’article si on avait clean ? 😉
Prochain raid en guilde prévu mercredi soir, j’espère que nous serons aussi nombreux et aussi motivés que cette semaine !

A bientôt !

Æternium, 3 / 7 en normal, c’est déjà ça 😉

Laisser un commentaire